Category: Fourvière

Fourvière et son histoire

 

Le site le plus visité à Lyon est certainement la colline de Fourvière. Par son histoire incroyable, elle est devenue l’emblème de la ville marquant la richesse culturelle et spirituelle y régnant. Chaque jour, des millions de visiteurs viennent là-bas, soit pour contempler le magnifique panoramique s’étendant de Lyon à Mont Blanc, soit pour prier et demander la grâce de Dieu ou assister aux activités religieuses et historiques.

 

La fondation de la colline

 

C’est depuis l’antiquité que cette place a été désignée comme un haut lieu de la spiritualité et de la culture. Aussi appelé colline qui prie, les habitants s’y rendent pour adresser leurs vœux et leurs prières de protection à la Vierge Marie.

 

Nombreux faits marquants dans l’histoire du pays ont forgé l’endroit en ce qu’il est aujourd’hui. En effet, les premiers martyrs de Lyon, dont le Saint Pothin, y ont trouvé la mort. C’est aussi là que les premiers chrétiens crièrent leur foi et demandèrent une protection à Marie. Plus tard, en 1192, à la suite de la canonisation de Saint Thomas de Cantorbéry, une église est fondée en l’honneur de la Vierge Marie. Détruite durant la guerre de religion, elle a été réédifiée vers 1586.

 

Les miracles de la place

 

Petit à petit, la ville a développé un attachement particulier à la colline. Elle est devenue un lieu source de miracles. En 1638, une maladie incurable touche les enfants de la région, ce n’est qu’après un culte à Fourvière que l’épidémie cesse progressivement. Quelques années après, la peste fait des dégâts en Europe et Lyon est épargné grâce à la promesse des échevins de rapporter tous les ans une monnaie de l’époque et une bougie de culte à la montagne. De même que pour le choléra de l’année 1832, après des prières générales, la région y échappe. C’est en guise de remerciement qu’on peut observer, jusqu’à présent, le tableau d’Orsel à la Basilique. Désormais, elle est surnommée la « montagne mystique ».

Après tant d’événements marquants, en 1852, les habitants ont décidé d’édifier une grande statue de bronze dorée sur le clocher de la chapelle en reconnaissance à Marie pour sa protection. Cette représentation est destinée à veiller sur la ville. Ensuite, la basilique Notre-Dame de Fourvière, dédiée à la Vierge Marie, est bâtie à la suite de 1870, une période où la région a de nouveau échappé à une guerre. Les travaux ont débuté en 1872 et n’ont pris fin qu’en 1884.

Top